Un an après les annonces du ministre, les incohérences majeures de la réforme du lycée et du bac général et technologique, dénoncées depuis le début par le Sgen-CFDT, n’ont pas été traitées. État des lieux.

La réussite des lycéen·nes et les conditions de travail des personnels nécessitent que le ministère décale sa réforme, avec le nouveau bac en 2022, et qu’il ouvre des négociations à tous les niveaux avec les représentants des personnels.

Le 25 septembre dernier les personnels de direction étaient reçus au Rectorat pour la préparation de rentrée.
Le Sgen-CFDT était représenté par Murielle Subrero et Yves Combes (LGT Bellepierre)

mardi 9 octobre

La mise en œuvre des rendez-vous de carrière se heurte à de nombreuses difficultés qui ne remettent pas en cause la philosophie du projet mais rendent son démarrage particulièrement hésitant.

Le cabinet du ministre de l’Éducation nationale a confirmé au Sgen-CFDT que la présence du chef d’établissement pendant l’inspection des personnels, dans le cadre des rendez-vous de carrière, n’était pas remise en cause.