MISE A JOUR 01/01/2018

  • Valeur mensuelle du point d’indice: 4,686 €  au 1er février 2017
  • Taux de retenue Pension Civile  2018: 10,56%. Le calcul de la CSG et la CRDS porte sur 98,25% de tous les revenus. L’augmentation du taux de la CSG 9,2% est compensée par une indemnité compensatrice.
  • À la Réunion, la « valeur » du point d’indice net est d’environ 5,96 € sans mutuelle
  • Traitement net Réunion:  (indice x 5,96) sans prélèvement MGEN

Selon les fonctions occupées et le nombre d’enfants, diverses primes (soumises à la cotisation Retraite Additionnelle Fonction Publique RAFP depuis 2005), bonifications indiciaires, suppléments, viennent s’ajouter au traitement mensuel indicatif ci-dessus.

Les indices sont ceux établis au 1er septembre 2017. Nouvelles revalorisations indiciaires prévue au 1/1/2019.

Clés de compréhension

  • Les primes REP/REP+
  • Le calendrier 2018 des paies et pensions
  • Rémunérations des instituteurs
  • Rémunérations des PEGC
  • Rémunérations des PE, certifiés, PLP, CPE, professeurs d'EPS, COP
  • Rémunérations des bi-admissibles
  • Rémunérations des agrégés
  • Salaires
  • PPCR
  • Carrières

Prime REP/REP+

  • En REP, l’indemnité sera désormais portée à 1734 euros par an, soit 144,5 euros par mois.
  • En REP+, cette indemnité sera de 2312 euros par an, soit 192,6 euros par mois.

Cette prime est versée à tous les enseignants des écoles classées en REP ou REP+, au prorata du temps de service effectué dans ces écoles (ou SEGPA). Ce sera également le cas pour les remplaçants et les personnels RASED.

Calendrier 2018 des paies et pensions

Rémunérations des instituteurs

Rémunérations des PEGC et adjoints d’enseignement


 

Rémunérations des enseignants certifiés, PLP, CPE, PEPS et Psy-EN

 Rémunérations des bi-admissibles

Rémunérations des agrégés

 

 

Pour aller plus loin...

  • La surcotisation pour temps partiel

    Pour augmenter la durée de liquidation de sa retraite, un fonctionnaire exerçant à temps partiel peut demander que sa cotisation à la pension civile ne soit plus calculée sur la base de sa seule rémunération afférente au temps partiel, mais également sur la quotité du temps non travaillé.